THE SOFT LAYER

DECORATELIER JOZEF WOUTERS EN COLLABORATION AVEC VLADIMIR MILLER POUR CETTE ÉDITION

Bruxelles / Tunis

Mais quelle version du passé devrions-nous choisir pour être le nouvel avenir et comment faire ce choix ? Si le seul avenir imaginable est le passé, où en sommes-nous maintenant ? Jozef Wouters et son collaborateur artistique Vladimir Miller rassemblent ces idées contradictoires sur la restauration dans un processus qui ajoute des couches à ce bâtiment au lieu de les décoller

Description de l'oeuvre
Pour Dream City 2017, le scénographe Jozef Wouters a élu domicile dans le bâtiment historique de Dar Bairam Turki et a demandé aux résidents de la Médina quelles visions ils avaient de leur quartier. Les réponses étaient aussi diverses que le groupe de résidents et d’experts réunis pour apporter leurs idées au projet, mais presque tout le monde semblait s’entendre: l’avenir de la Médina et de Dar Bairam Turki est une version restaurée de lui-même. Mais quelle version du passé devrions-nous choisir comme futur et comment faire ce choix? Si le seul avenir imaginable est le passé, où en sommes-nous maintenant?

Pour l’édition de cette année, Jozef Wouters et son collaborateur artistique Vladimir Miller rassemblent ces idées contradictoires concernant la restauration dans un processus qui ajoute des couches à ce bâtiment au lieu de les décoller. Cette couche douce éphémère sera présentée à Dream City 2019 afin de restaurer temporairement les histoires, les imaginations et les visions collectives qui composent le territoire nostalgique de l’architecture. Avec les artistes tunisiens Amira Chebli et Hichem Chebli, cet ouvrage imbriqué envisage un processus de restauration où la vie et la restauration, le présent et le passé peuvent coexister.

Pendant le festival, le programme Soft Layer: Day Shift et Night Shift sera présenté deux fois par jour. The Day Shift sera une installation participative, permettant au public de participer au nettoyage d’une partie de la façade de la cour du bâtiment. The Night Shift sera une performance: un moment pour accepter les couches de temps simultanées que nous appelons un bâtiment. Si nous continuons à y ajouter des calques, des histoires, des copies et des visions, est-ce que la cour du lieu s’agrandira-t-elle un jour et pourra-t-elle contenir ses nombreuses versions sans éclater?

For Dream City 2017, scenographer Jozef Wouters took residence in the historic building of Dar Bairam Turki and asked the residents of the Medina which visions they had for their part of the city. The answers were as diverse as the group of residents and experts who came together to contribute their ideas to the project, but there was one thing almost everyone seemed to agree on: the future of the Medina and of Dar Bairam Turki is a restored version of itself. But which version of the past should we select to be the new future and how do we make that choice? If the only imaginable future is the past, then where are we now?

For this year’s edition, Jozef Wouters and artistic collaborator Vladimir Miller gather these conflicting ideas around restoration in a process that adds layers to this building instead of peeling them off. This ephemeral Soft Layer will be performed at Dream City 2019 in order to temporarily restore the collective histories, imaginations and visions that make up the nostalgic territory of architecture. Together with the Tunisian artists Amira Chebli and Hichem Chebli, this interlocking work will envision a process of restoration where living and restoring, present, past and future can co-exist.

During the festival, The Soft Layer: Day Shift and Night Shift will be shown in two daily shifts. The Day Shift will be a participatory installation, allowing the audience to take part in cleaning a part of the building’s courtyard facade. The Night Shift will be a performance: a moment to embrace the simultaneous layers of time that we call a building. If we keep adding layers, stories, copies and visions to it, will the courtyard one night expand and be able to hold the many versions of itself without bursting?

Bio des artistes

Decoratelier est un projet en constante évolution du scénographe Jozef Wouters. À partir d’un ancien bâtiment d’usine, l’atelier Décor fonctionne comme un lieu de travail accessible pour les artistes, où il y a de la place pour les scénographes et le public, ainsi que des collaborations interdisciplinaires et des expériences sociales. Wouters est un artiste en résidence autonome avec Meg Stuart / Damaged Goods.

Decoratelier is an ongoing and constantly evolving project by the scenographer Jozef Wouters. From an old factory building, Décor atelier functions as an accessible workplace for artists, where there is room for both set designers and audiences, as well as cross-disciplinary collaborations and social experiment. Wouters is an autonomous artist-in-residence with Meg Stuart / Damaged Goods.

JOZEF WOUTERS

Jozef Wouters (né en 1986) est actif en tant que scénographe dans les arts de la scène fla- mande et bruxelloise depuis 2007. En 2010, il obtient son diplôme à Bruxelles en Etudes Performance et scénographie. Il se spécialise alors en scénographie. Depuis, il a travaillé avec Meg Stuart, Thomas Bellinck, Benny Claessens, Michiel Vandevelde, Scheld’apen / Het Bos… Le travail de Wouters est souvent lié à un em- placement spécifique, tel que All problems can never be solved (2012) à Laeken (B) et Zoological Institute for Recently Extinct Species (2013) pour le Musée des sciences naturelles de Bruxelles. Au cours du Kunstenfestivaldesarts en 2016 à Bruxelles, il a effectué une performance Decoratelier, INFINI 1-15. Le point de départ du travail de Jozef Wouters réside souvent dans des questions qui peuvent ou ne peuvent pas être prédéterminées, des idées qui prennent progressivement forme à l’intérieur et à l’extérieur des limites de la fa- brication ; parfois fonctionnelles, parfois ab- surdes, mais toujours en mettant l’accent sur les choses qui le préoccupent en tant qu’artiste et en tant que personne. Wouters est un artiste indépendant en résidence avec Damaged Goods, la compagnie de danse du chorégraphe américain Meg Stuart basée à Bruxelles.

Jozef Wouters (1986, B) has been active as a scenographer in the Flemish and Brussels per- forming arts since 2007. In 2010, he graduated from a.pass (Advanced Performance and Sce- nography Studies) in Brussels, where he specia- lized in scenography. Since then he has worked with, amongst others, Meg Stuart, Thomas Bellinck, Benny Claessens, Michiel Vandevelde, Scheld’apen/Het Bos…  Wouters’s own work often relates to a specific location, such as All problems can never be solved (2012) in Laeken (B) and the Zoological Institute for Recently Extinct Species (2013) for the Museum of Natural Sciences in Brussels. During Kunstenfestivaldesarts 2016 in Brussels he performed his Decoratelier performance, INFINI 1-15. Jozef Wouters often departs from questions that may, or may not, be predetermined, ideas that gradually take shape inside and outside the boundaries of making; sometimes functional, so- metimes committed or absurd, but always with a focus on the things that preoccupy him as an artist and as a person.  Wouters is an independent artist in residence with Damaged Goods, the Brussels-based dance com- pany of American choreographer Meg Stuart. He initiates projects using his Decoratelier in Brussels as a base.

VLADIMIR MILLER

Vladimir Miller travaille comme artiste, chercheur, scénographe et dramaturge. Sa pratique vise à renégocier les modes habituels de production spatiale en utilisant la fragilité comme principe de construction. Miller a souvent collaboré avec les chorégraphes Philipp Gehmacher et Meg Stuart, et a déjà co-créé plusieurs œuvres avec Jozef Wouters.

Vladimir Miller works as an artist, researcher, scenographer and dramaturge. His practice aims at re-negotiating of usual modes of spatial production by using fragility as a building principle. Miller has been a frequent collaborator with the choreographers Philipp Gehmacher and Meg Stuart, and has already co-created a number of works with Jozef Wouters.

Crédits

Créé par et avec (nightshift) Fatma Ben Saïdane, Amira Chebli, Hichem Chebli, Vladimir Miller, Jozef Wouters (dayshift) Ahmed Ayari, Kais Ben Rejeb, Valérie Bikok, Manoubi Cherif, Emna Hamdi & Laila Missaoui

Costumes Lila John 

Son en collaboration avec Milan Warmoeskerken 

Directeur technique Menno Vandevelde 

Assistants technique Syrine Chekili, Aziz Romdhani

Assistants de production Selma Ben Gaied & Insaf Mejri 

Merci à Jeroen Peeters 

 

Production Dream City / L’Art Rue, Damaged Goods 

Coproduction Arts Centre Vooruit

Partenaire technique SYBEL Light & Sound

Informations pratiques

PERFORMANCES (NIGHT SHIFT)

9 OCT. À 17H30

11 > 13 OCT. À 17H30

 

DURÉE : 1H
LANGUES : Performance en anglais, français, arabe

INSTALLATION (DAY SHIFT)

9 > 13 OCT. DE 15H À 17H30

PERFORMANCE
INSTALLATION
CRÉATION

INSTALLATION

Entrée libre

TARIFS

PERFORMANCE

Plein tarif 6TND

Tarif réduit* 4TND

TARIFS PRÉVENTES

Plein tarif 5TND

Tarif réduit* 3TND

* Les ados de 13 à 18 ans, les étudiants sur présentation de pièces justificatives et groupe de plus de 10 personnes
LIEU

Dar Bairam Turki
12, rue Sidi Ali Azouz

RÉSERVEZ POUR CET ÉVÉNEMENT

9 OCT.

10 OCT.

11 OCT.

12 OCT.

13 OCT.

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
Panier Article supprimé. Annuler
  • Pas de produits dans le panier.