EL MSABB – المصب

ATEF MAATALLAH

El Fahs

Transformer une décharge en jardin d’éden, un lieu délaissé et inquiétant en un nouvel espace de vivre-ensemble… Un projet d’écologie urbaine au cœur de la médina populaire construit en collaboration entre un collectif d’artistes, les habitants du quartier et les autorités locales.

Description de l'oeuvre

[…] Il ne s’agira pas d’oublier les ordures, elles disparaîtront du sol mais leur souvenir sera gravé et consigné, l’image peinte de quelques-unes d’entre elles flottera sur les hauts murs qui dominent la place. Captives entre la poussière et les nuages, imagées plutôt que réelles, elles seront une souvenance. Le lieu que nous rêvons est un lieu à la croisée de la mémoire et de la fiction.

L’espace public regorge de noms invitant à la douce réminiscence, Jardins de Carthage, Riadh Al Andalus, le Kram, El Menzah, Mourouj, Bab Bhar… Tels des reliques refermant à la fois ce qu’a pu être le lieu à un moment donné de son histoire et ce qu’il n’est plus, ces noms nous inspirent celui de notre espace, msabb. Tout comme le poète de la Jahiliya, qui s’arrête sur les vestiges, constatant le départ de sa bien-aimée et décrivant ses traces, nous nous arrêtons pour dire ce que cet endroit de la rue Maqtar a été.

Arwa Labidi 2019

[…] It will not be a matter of forgetting about the garbage, it will disappear from the ground however their memory will be engraved and recorded, the painted image of some of them will float on the high walls which dominate the place. Captives between dust and clouds, imagistic rather than real, they will be a memory. The place we dream of is a place at the crossroads of memory and fiction.

The public space is filled with names inviting to the sweet reminiscence, Gardens of Carthage, Riadh Al Andalus, the Kram, El Menzah, El Mourouj, BebBhar … Such relics closing at once what could be the place to a given moment of its history and what it is no longer, these names inspire us of our space, Msabb. Just as the poet of Jahiliya, who stops on the remains, noting the departure of his beloved and describing her footsteps, we stop to say what this place on Maqtar Street was.

Arwa Labidi 2019

Bio de l'artiste

Né en 1981 à Al Fahs, Tunisie. Atef Maatallah Vit et travaille à Tunis, la ville qui est au centre de son travail. L’artiste est diplômée de l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Tunis. Son travail apporte une vision réaliste sur le contexte sociopolitique de la Tunisie contemporaine et sur la condition humaine dans le monde d’aujourd’hui. Il a été exposé dans de nombreux lieux culturels dont l’Institut des Cultures de l’Islam de la Ville de Paris en 2016, le Pavillon Me.Na au Singapore Art Fair 2014 organisé par Catherine David du Centre Pompidou. Il a reçu deux fois le Prix de Dessin Contemporain de Paris en 2015 et 2016. Son travail fait partie de diverses collections privées et publiques dont la Fondation Barjeel Art, la Fondation Kamel-Lazaar et le Ministère de la Culture en Tunisie.

Born in 1981 in Al Fahs, Tunisia. Atef Maatallah Lives and works in Tunis, the city that is at the center of his work. The artist graduated from the Institut Supérieur des Beaux-Arts of Tunis. His work brings a realistic vision on the socio-political context of contemporary Tunisia and on the human condition of today’s world. It has been exhibited in numerous cultural venues including L’Institut des Cultures de l’Islam de la Ville de Paris in 2016, Me.Na Pavilion at Singapore Art Fair 2014 curated by Catherine David from the Centre Pompidou. He was awarded twice the Prize of Paris Contemporary Drawing in 2015 and 2016. His work is part of various private and public collections including Barjeel Art Foundation, KamelLazaar Foundation and the Ministry of Culture in Tunisia.

Crédits

En collaboration avec Aziz Ghariani, Arwa Labidi, Sabrina Issa

Assistant de production Ali Kacem

Image Nao Maltese

Remerciements Slim Ayari, Jules, Olivier, Atto, Hassan & Fulgence

 

Production L’Art Rue

Avec le soutien de Heinrich Böll Stiftung, Tunisie – Tunis

Création développée dans le cadre du programme Résidences Artistiques de la Fabrique Artistique d’Espaces Populaires / L’Art Rue soutenue par la Fondation Drosos

Sabrina Issa a bénéficié du programme de mobilité i-Portunus

La première étape de ce projet a été soutenue par Tfanen – Tunisie Créative

Informations pratiques

INSTALLATION

4 > 13 OCT. DE 12H à 19H

VIDÉO

4 > 12 OCT. DE 19H À 21H

 

DURÉE : 15 MIN (en boucle)
INSTALLATION URBAINE
CRÉATION
GRATUIT

TARIFS

Entrée libre

LIEU

Impasse El Kachekh

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
Panier Article supprimé. Annuler
  • Pas de produits dans le panier.