0904 est l’abréviation d’une date, celle du 9 Avril, nom donné à une prison construite en 1903 par les Français et démolie sous le régime de Ben Ali, en 2009. Ce bâtiment, décrit comme enfer par ceux qui y ont séjourné, a disparu, emmenant avec lui la mémoire et les histoires de centaines de prisonniers politiques et de prisonniers de droits communs. Le passé inaccessible de cette prison est une privation qui engendre l’oubli et rend les plaies du passé incurables. Au delà de la violence carcérale de ce lieu de non droit, il y avait un quotidien, des règles, une solidarité. Les prisonniers, “déviants” marqués au fer rouge par le pouvoir, furent un alibi continuel pour maintenir l’ordre.

Malek Gnaoui, à travers son installation, reconstitue la mémoire du 9 Avril comme un puzzle. Cherchant les témoignages, les objets, la parole de ceux qui y ont séjourné, il regroupe les fragments pour nous plonger dans “une honte”, qui fut effacée pendant les prémices d’un changement historique. Qu’est ce qui fait tenir un homme en prison? Des lettres, des pensées, des chansons, des outils. Les tâches qu’ils considéraient “féminines” deviennent un savoir faire, la mère devient le salut, le temps une notion lointaine, le sexe une suite de rébus érotiques, et la cellule l’antichambre de la mort et du vieillissement. Malek Gnaoui fait remonter à la surface une partie amputée de la mémoire, et dilate le temps, le déforme, le marque. Si on mesure le temps avec le mouvement, que se passe-t-il quand le mouvement est enchaîné ? Les anciens détenus lutte contre l’immobilité par l’écriture, la couture, le chant, le fantasme, le sexe, le dénie, l’amour, la ruse … 

Le temps, la mémoire et l’organisation, sont les piliers d’une machine carcérale, selon Malek Gnaoui, il les met en forme dans différents procédés et à travers différentes techniques. Ces concepts deviennent alors des outils concrets, des objets qui vivent, des sons qui se libèrent, des pages qui se tournent. Puis arrive une image qu’on perçoit avec le recul: celle d’une micro société organisée par une hiérarchie du crime. 

Malek Gnaoui, depuis 2017, dévoile les petites et les grandes lignes du 9 avril, du micro au macro, du visible à l’invisible, du non-dit au trop dit…

Dans 0904 rien ne se perd tout mute, s’adapte et survie. Surtout la mémoire!

Imprimerie FINZI
08 > 13 OCT. DE 12H00 À 19H00 

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
Panier Article supprimé. Annuler
  • Pas de produits dans le panier.