Comme pour chaque édition, les enfants ont une place importante dans la programmation du festival. Ils sont spectateurs mais aussi créateurs et artistes. La voix n’est rien sans les mots qui la dessinent et la projettent au monde. Nour Riahi l’a compris et n’a pas tardé à mettre des mots sur ses maux pour partager avec le monde ses questionnements, ses doutes et ses personnages. 
 
Nour a entamé depuis quelques années un travail d’introspection par l’écriture. Durant la dernière édition de Dream City, en 2017, elle a travaillé avec Laila Soliman sur le projet “Superheroes” qui questionnait la difficulté de survivre dans un environnement hostile et violent. De ce projet est né une graine d’auteure, qui est Nour Riahi aujourd’hui et son monodrame, publié lors de sa sortie de résidence en Mars 2018, “AMOUR”. Son monodrame évoque l’intégrisme religieux, la mort, la liberté de conscience, la vie quotidienne et le rapport des adolescents à la vie, tiraillés entre désir de vivre, quête d’absolu et pesanteur sociale.
 
Dans le cadre du programme de résidences de l’Association l’Art Rue, elle a été accompagnée par la metteur en scène égyptienne Laila Soliman et encadré, pour l’écriture de ce monodrame, par Narjess Ben Ammar. Nour sera présente lors de cette 7éme édition dans une lecture sur les planches du Club Tahar Haddad. 

Club Taher Haddad

09 > 11 OCT. DE 18H30 À 19H00

12 & 13 OCT. DE 14H30 à 15H00

Previous Next
Close
Test Caption
Test Description goes like this
Panier Article supprimé. Annuler
  • Pas de produits dans le panier.